819-360-4068 English

Notre blogue

14 avril 2014

Aperçu du marché - premier trimestre 2014

Au cours du premier trimestre de l'année les ventes sont toujours un peu plus basses en raison de la saison, il est donc un peu plus difficile d'obtenir des mesures précises des tendances du marché plus particulièrement dans les zones rurales. Également les ventes dans le secteur rural sont encore plus sensibles aux intempéries durant les mois d'hiver et nous savons tous que notre hiver 2013/2014 a été excessivement long. Avril, Mai et Juin est généralement la période la plus achalandée de l'année, donc après cette période, nous serons en mesure de voir comment l'année prend forme.

Pour les mois de Janvier, Février et Mars 2014 comparé pour la même période en 2013.

La Pêche
Volume en baisse de 4,9% moyenne des prix en baissent de $ 192,758 à $ 165,350. 
Inscriptions actives en baisse de 171 à 163. (Nouvelles inscriptions aussi en baisse de 88 à 45). 
Baisse énorme dans le secteur Edelweiss au niveau volume de 87,9% (à partir de 8 ventes en 2013 à 1 en 2014). 
Augmentation de volumes pour le reste de La Pêche par 38,6% mais le prix moyen a chuté de 203,900$ à 169,069$. 
Indiquant une augmentation des propriétés à des prix inférieurs de vente autour et en dessous de 200,000$.

Chelsea
Volumes en augmentation de 42% et moyenne des prix à partir de $ 289 727 à $ 403 945. 
Inscriptions actives de 72 à 50. (diminution de nouvelles inscriptions de 54 à 34) 
Indiquant que les maisons à prix plus élevés commencent à se vendre mieux.

Cantley
Volumes en baisse de 35,6%  ainsi que la moyenne des prix en baissent de 315,314$ à 292,763$. 
Augmentation des inscriptions courantes de 163 à 186. (Même nombre d'inscriptions). 
Indiquant que les maisons à prix inférieurs se vendent mieux.

Val des Monts
Volumes en baisse de 13,2% et les prix moyens en baissent de 219,325$ à 211,479$. 
Inscriptions actives de 232 à 349 (Nouvelles inscriptions de 124 à 142).

Gatineau - Hull - Aylmer
Volumes en baisse de 6,1% et les prix moyens légèrement en baissent de 242,493$ à 241,122$
Les inscriptions courantes aussi en  hausse de 2130 à 2400 (légère augmentation de nouvelles inscriptions de 1840 à 1886) 
Indiquant un marché stable mais lent.

Facteurs influançant le marché Canadien et notre région 

  1. Coupures du gouvernement: les réductions et les dépenses fédérales devraient se poursuivre alors que le gouvernement Harper veut équilibrer le budget de l'année en guise de l'élection fédérale prévu pour 2015; ce qu'il veut dire plus de pertes d'emplois et moins d'argent dans notre région; également le nouveau gouvernement provincial Libéral du Québec aura à annoncer un budget plus conservateur et certaines réductions au niveau dépenses.

  2. L'économie, la croissance de l'emploi et la confiance des consommateurs dans le monde, au Canada, au Québec et, bien sûr dans le secteur régional: rien de vraiment positif à ce niveau, mais rien de vraiment négatif non plus; anticipation modérée de l'économie Canadienne pour le deuxième trimestre de l'année 2014 (ACI); L'économie d'Ottawa / Gatineau n'a augmenté que de 1% en 2013 et a été classé en 13ième position pour les régions métropolitaines du Canada (étude Le Conference Board du Canada); emplois manufacturiers, perte d'un tier dans ce secteur total depuis 2007, et aussi le secteur de la haute technologie; par contre ... bonne nouvelle, la confiance des consommateurs a augmenté pendant trois mois consécutifs (Le Conference Board du Canada)

  3. L'élection du Québec: On s'attend à beaucoup plus de stabilité et on devrait connaître un marché immobilier plus actif et les craintes d'un gouvernement pro-séparatiste et un référendum éventuel se sont atténuées.

  4. Les politiques de prêts fédéraux Canadien rendent les choces un peu plus difficile pour les gens d'emprunter: la durée des périodes d'amortissement admissibles qui était de 40 et qui est maintenant de 25 ans; augmente donc la mise de fonds   requise (les premiers acheteurs doivent maintenant avoir un minimum de 5%, propriétaire non-occupant minimum de 20%); limitant ainsi les rapports ABD et ATD et fait en sorte qu'il est plus difficiles pour un acheteur d'être qualifié et admissible pour un emprunt hypothécaire;  l'aide à l'assurances hypothécaire gouvernemantale (par exemple, la SCHL) maintenant disponible uniquement que pour des maisons de moins de 1 million.

  5. Les taux d'intérêt: la Banque du Canada ne devrait pas relever les taux d'intérêt jusqu'à la fin de 2015; les tarifs sont très bon présenetment, à partir d'un peu plus de 3%.

Prévisions pour 2014

Globalement, il semble que nous aurons quelques améliorations conservateurs dans le marché de l'immobilier en 2014:

 « Je prévois que les taux hypothécaires fixes augmenteront un peu au deuxième semestre de 2014, à mesure que les prévisions à l’égard de la croissance économique se concrétiseront », fait constater Gregory Klump, l'économiste en chef de l'ACI.« Il est fort probable que les taux hypothécaires légèrement plus élevés compensent le regain suscité par la forte croissance économique et la hausse soutenue de la création d'emplois, et qu'ils freinent l’activité des ventes. »

On s'attend à de bonnes nouvelles pour notre région où les ventes sont actuellement faibles, mais les prix restent plus abordables. Les zones urbaines qui ont été dans un marché de vendeurs sont plus susceptibles d'être à risque d'une correction du marché.