819-360-4068 English

Notre blogue

19 mars 2014

Les conditions du marché

Alors quelles sont les conditions du marché en Outaouais? Nous observons toujours ce qui s'est passé durant les 12 derniers mois ou approximativement, par contre, il est très important de retenir que le marché est toujours imprévisible et peut changer très rapidement. Il y a plusieurs facteurs qui déterminent le comportement du marché, entre autre la façon dont l'acheteur se comporte...parce qu'en réalité c'est lui qui déterminera le mouvement du marché. D’autres facteurs sont bien sûr l'économie (mondial, fédéral et provincial), la politique (définitivement les situations d'instabilité politique historiques nous ont démontré que toute fluctuation affecte le marché négativement), les coupures gouvernementale (spécifiquement pour nous en Outaouais avec un bon nombre qui travail pour le gouvernement), taux d'intérêts et autres.

Pour notre secteur il yà une différence significative entre les régions urbaines et rurales. Il est un peu tôt pour établir le premier trimestre du marché pour 2014 mais il semble évident que nous suivons le même parcours des 12 derniers mois de 2013.

Basé sur les données de la F.C.I.Q. (Fédération de chambres immobilière du Québec) les rapports trimestriels qui sont basés sur les ventes de Centris (voir le lien pour raport complet) nous pouvons constater les 12 mois de 2013.

Pour les régions rurales (secteurs périphériques des municipalitées de Chelsea, Cantley, La Pêche, Val des Monts, Pontiac, Denholm, Bowman, Val de Bois, l'Ange-Gardien et Mayo):

Diminution de vente de 6%, nombre d'inscriptions en croissance de 10%, prix moyen à augmenté de 4% (pour une moyenne de prix de $247,000), ces données pour une propriété unifamiliale.
Nous continuons à être dans un marché d'acheteurs (qui favorise l'acheteur) spécifiquement pour les propriétés situées plus haut que le $350,000 mais bonne nouvelle pour les propriétés en bas du $200,000 qui se situent plus dans un marché équilibré.
Une autre bonne nouvelle est que depuis 5 ans le prix moyen à augmenté de 18-20%.
Ventes moyennes pour maisons unifamiliales ont diminuées de 7%, les inscriptions actives ont augmentées de 16%, prix moyens ont augmentés de 2% (moyenne de prix $250,820).
Diminution de ventes de condos de 10%, inscriptions actives ont augmentées de 40%, diminution de 1% au niveau vente (moyenne de prix de $177,036)
Pour les propriétés se situant dans les 300,000$ et moins nous sommes dans un marché de vendeurs, dans les 300-400 nous sommes dans un marché équilibré et pour les propriétés inscrites en haut du 400,000$ marché d'acheturs (ces moyennes sont influencées par le marché des condos qui à déterioré depuis 2012 durant lequel le marché était favorisé pour le vendeur pour ensuite (debut 2013) s’équilibré; printemps à automne 2013 fut un marché d'acheteurs. Augmentation considérable du prix moyen: 265 pour une unifamiliale, 28% pour condos et multiplex (2-5 unités) pour une augmentation moyenne de 37%.

Pour les régions urbaine (Gatineau, Hull et Aylmer):

En conclusion, et pour récapituler toutes ces données, le marché est plus stagnant dans les régions rurales. Si votre propriété est inscrite et le prix demandé est plus élevé que le 200-250,000$ la vente, en général, prendra plus de temps. Il est donc important de vous positionnez à un prix plus compétitif puisque l'inventaire de maisons sur le marché est en croissance. Ceci est même plus évident si la propriété est inscrite entre le 300-350,000$. Il est à noter que ces moyennes sont basées sur un ensemble et bien sûr il est entendu que ces moyennes varient de municipalité en municipalité comme par exemple pour une unifamiliale à Chelsea: moyenne de $377,507; La Pêche $224,620; Cantley était de $318,200 et même certains quartiers avoisinants ont différentes moyennes.


Pour ceux en région urbaine le marché se fait plus actif mais quelque peu en diminution. Spécifiquement les condominiums ont soufferts une plus grande perte dans ce marché. Notez aussi qu'il y à les valeurs varient de région en région (ville de Gatineau, Aymer où Hull) et entre les différents types de propriétés, mais que les tendances sont similaires dans la grande région de Gatineau.