819-360-4068 English

Notre blogue

13 juin 2016

Rapport de marché de l’Outaouais - Premier trimestre 2016

Dans la région de l’Outaouais, le volume des ventes démontre une augmentation importante d’environ 17% et le nombre d’inscriptions a diminué comparativement au premier trimestre de l’an dernier.

La région métropolitaine de Gatineau (Gatineau, Hull, Aylmer) démontre une augmentation des ventes d’environ 19% ; le nombre d’inscriptions est seulement un peu plus élevé que 2015 à l’exception d’Aylmer ou le nombre d’inscriptions est à la baisse de 10%. 

Pour la plupart des secteurs ruraux, il y a une augmentation des ventes: Chelsea 9%, Cantley 39%, Val des monts 49%, ainsi qu’une augmentation des inscriptions entre 2% (Chelsea) et 11%(Cantley). Pour la municipalité de La Pêche, les ventes ont diminué de 23% et les inscriptions sont à la baisse de 11% (la non-disponibilité de propriétés à vendre a son influence sur le marché).

Globalement, les données sont encourageantes. Le marché rural demeure toutefois propice à l’acheteur. Une période prolongée de vente à la hausse sera nécessaire afin de redonner une certaine vigueur à celui-ci. La région métropolitaine profite d’un meilleur marché pour le vendeur de maisons unifamiliales. Ce marché est donc équilibré pour Gatineau et Aylmer, tandis qu’il favorise légèrement le vendeur à Hull. Toutefois, les condos et immeubles à logement sont plus difficiles à vendre et demeurent un meilleur marché pour l’acheteur.

Pour les statistiques de la FCIQ suivez le lien.

 

Prévisions à ce jour pour 2016 et 2017

Selon le rapport des activités printanières 2016 de la SCHL, le domaine de l’immobilier devrait se maintenir à la hausse. Pour 2017, nous devrions voir de meilleurs résultats sur les ventes dû à des revenus d’emplois plus élevés, des taux d’intérêts à la baisse et une augmentation de la population.

Le marché de maisons neuves croîtra en 2016 et 2017, mais le taux d’activités restera sous la moyenne historique.

Le marché de la revente va se renforcir davantage et se rapprochera de l’équilibre en 2017.

Le taux de disponibilité des locations verra une diminution de 5.5% en 2016 et de 5.0% en 2017.

Les conditions économiques et démographiques continueront de supporter la demande immobilière.

Pour de plus amples informations sur le rapport des activités printanières 2016 de la SCHL.